A young boy and a young girl play with chalk and crafts in a play room.

À qui s’adresse-t-il?

Quiconque a des enfants ou des petits-enfants envisageant de fréquenter un établissement d’études postsecondaires peut tirer avantage d’un régime enregistré d’épargne-études (REEE). Il existe deux principaux types de REEE : le régime individuel et le régime familial.1

Le régime familial permet d’avoir plus d’un bénéficiaire, et pourrait donc constituer l’option la plus avantageuse si vous avez plus d’un enfant. Aux termes d’un régime familial, les enfants doivent être unis par les liens du sang ou de l’adoption. Par contre, un régime individuel comporte un seul bénéficiaire et n’importe qui peut y cotiser.

En quoi cela me sera-t-il utile?

C’est simple : un REEE peut vous aider à épargner en vue des études postsecondaires d’un enfant, ce qui devient de plus en plus important. En effet, selon le gouvernement canadien, les étudiants à temps plein paient actuellement en moyenne 16 600 $ par année pour leurs études postsecondaires, ce qui représente 66 400 $ pour un programme de quatre ans.2 Et si un enfant décide de poursuivre des études après son baccalauréat – par exemple pour faire une maîtrise ou aller dans une école de droit – cette somme augmentera encore davantage.

Le REEE est conçu pour vous aider. Au moyen de la Subvention canadienne pour l’épargne-études (SCEE), le gouvernement fédéral verse une somme correspondant à 20 % de la première tranche de 2 500 $ de cotisations versées annuellement dans le REEE de l’enfant, et ce, jusqu’à la fin de l’année civile de son 17e anniversaire de naissance. La SCEE maximale octroyée au fil des ans peut représenter 7 200 $ par enfant. Dans l’ensemble, grâce au REEE, vous pourriez mettre jusqu’à 50 000 $ de côté par bénéficiaire.

Que dois-je savoir d’autre?

Vos options de placement

Lorsque vous ouvrez un REEE, vous devez décider des types de placement à utiliser dans le régime. Les options de placement comprennent notamment les fonds communs de placement et les certificats à intérêt garanti.

Autres possibilités

Il n’est pas donné à tous de faire des études postsecondaires. Si vous avez mis de l’argent de côté dans un REEE pour quelqu’un qui décide de ne pas poursuivre ses études après avoir terminé son secondaire, vous pouvez attendre de voir si cette personne changera d’avis. Sinon, vous avez la possibilité de transférer la somme épargnée à votre REER ou au REEE de quelqu’un d’autre.

1 Les règles concernant les cotisations peuvent varier selon l’âge du bénéficiaire. Votre conseiller en sécurité financière peut vous aider à comprendre ces règles.


2 « Coût des études postsecondaires », Gouvernement du Canada.


3 Certaines conditions s’appliquent. Pour en savoir davantage, veuillez vous adresser à votre conseiller en sécurité financière.

Communiquez avec un conseiller

Faire appel à un conseiller en sécurité financière peut vous fournir les outils et l’expertise dont vous avez besoin pour planifier votre avenir.

En savoir plus