Comment l’assurance invalidité peut aider à protéger votre revenu

A young girl plays at a desk next to her father. A young girl plays at a desk next to her father.

Vous travaillez fort pour protéger ce qui vous importe le plus, comme votre voiture, grâce à laquelle vous vous rendez au travail tous les jours, ou encore votre maison, où votre famille se trouve en sécurité. Mais qu’en est-il de votre bien le plus précieux : votre capacité à gagner un revenu?  

Quand on y réfléchit bien, certaines des choses qui comptent le plus dans nos vies – notre famille, notre style de vie – dépendent en fait de notre capacité à générer un revenu régulier.  

Le coût élevé d’une perte de revenu

Quand vient le temps de souscrire une assurance, beaucoup de Canadiens privilégient des biens tels que leur véhicule et leur maison. Toutefois, le coût que nous aurions à assumer si notre voiture ou notre maison était touchée par un incendie, un vol ou une inondation paraît bien faible par rapport aux difficultés financières qu’entraîne une perte de revenu causée par une invalidité.

À long terme, cela pourrait représenter une somme considérable. Si l’on ne tient pas compte de l’inflation, une personne dont le revenu annuel est de 50 000 $ gagnera environ 1,5 million de dollars en 30 ans de carrière, ce qui représente une somme importante pour une famille normale. Et ce chiffre ne tient même pas compte des augmentations de salaire, ce qui signifie que le total pourrait être plus élevé dans certains cas.

De plus, une invalidité peut entraîner des coûts supplémentaires engendrés par exemple par des travaux visant à rendre votre domicile plus accessible, des soins à domicile ou la prise de médicaments sur ordonnance.

Quelle est la probabilité que vous soyez frappé d’une invalidité?

Même si beaucoup n’aiment pas y penser, l’invalidité est plus fréquente qu’on le croit. Avant l’âge de 65 ans, un Canadien sur quatre sera dans l’incapacité de travailler pendant 90 jours en raison d’une blessure ou d’une maladie, et la durée moyenne d’une invalidité de plus de 90 jours est de presque six ans *.     

Les programmes gouvernementaux comme le Régime de pensions du Canada Le fichier s'ouvre dans une nouvelle fenêtre (RPC) et l’Indemnisation des accidentés du travail Le fichier s'ouvre dans une nouvelle fenêtre peuvent aider; toutefois, certaines conditions d’admissibilité s’appliquent.

Par exemple, les prestations du RPC couvrent uniquement les invalidités suffisamment graves et prolongées qui vous empêchent d’occuper tout emploi, et pas seulement l’emploi que vous aviez avant d’être frappé d’une invalidité. Quant à l’indemnisation des accidentés du travail, elle ne couvre que les invalidités liées à l’emploi.

Combien une assurance invalidité pourrait-elle vous procurer?

L’assurance invalidité peut vous aider, vous et votre famille, à couvrir les dépenses essentielles comme les versements sur vos prêts hypothécaire et automobile de même que vos factures de services publics et d’épicerie.

Par exemple, une personne qui gagne 50 000 $ par année peut être admissible à une prestation mensuelle de 2 975 $, ce qui équivaut à un revenu annuel de presque 36 000 $. Si vous gagnez davantage, disons 120 000 $, vous pourriez avoir droit à une prestation mensuelle d’un peu moins de 6 000 $, pour un revenu annuel de 71 100 $ **.

Et si vous avez une assurance invalidité fournie par votre employeur?

Bon nombre de Canadiens bénéficient d’une assurance invalidité dans le cadre de leur emploi. Toutefois, cela pourrait ne pas être suffisant pour couvrir une perte de revenu.

Il serait bon de vérifier le montant de votre protection auprès de votre employeur.Vous pouvez vous renseigner sur les avantages de l’assurance invalidité et sur la façon de vous en procurer une en faisant appel à un conseiller en sécurité financière de la Financière Liberté 55.  

* Institut canadien des actuaires (ICA) – Table 86-92 et Society of Actuaries – Table du Comité sur les résultats techniques en invalidité individuelle de 2012.

** Ces exemples ne sont fournis qu’à titre indicatif. Chaque situation pourra varier en fonction de circonstances particulières. Les montants réels sont fonction de votre âge et de votre profession. Certaines restrictions s’appliquent.

Ces renseignements sont de nature générale et visent uniquement à informer. Dans le cas de situations particulières, vous devriez consulter le conseiller juridique, comptable ou fiscal approprié.