Ne laissez pas les émotions guider votre programme de placement

N’oubliez pas que même les professionnels du domaine ne sont pas en mesure de prédire quand les cours monteront ou baisseront. Il vaut beaucoup mieux élaborer un programme solide et suivre son plan de match à long terme.

Investir comporte des risques, c’est inévitable. Un programme de placement bien pensé pourrait toutefois contribuer à gérer ces risques potentiels sans perdre de vue la croissance à long terme. Cette approche repose sur des formules, et non sur des émotions.

Mais même les meilleurs plans peuvent mal tourner lorsque l’investisseur succombe à la peur ou à la cupidité, ou même à la panique. L’un de ces faux pas communs consiste à tenter d’anticiper les cycles du marché. Parfois les investisseurs tombent dans le panneau des exagérations des médias et s’empressent de vendre lorsque la valeur de leurs placements chute. En fait, il pourrait s’agir du meilleur moment pour acheter. Il arrive aussi que les gens soient à l’affût d’occasions mirobolantes et investissent une fortune dans des placements qui promettent de rapporter gros. 

N’oubliez pas que même les professionnels du domaine ne sont pas en mesure de prédire quand les cours monteront ou baisseront. Il vaut beaucoup mieux élaborer un programme solide et suivre son plan de match à long terme.

 

Graphique linéaire illustrant les hauts et les bas du marché de 2004 à 2017, ainsi que la différence entre les décisions de placement fondées sur l’émotion et celles qui résultent de plans à long terme. Les personnes qui prennent des décisions sur le coup de l’émotion continuent d’investir à mesure que l’indice boursier progresse, mais dès que les cours baissent, elles sont prises de panique et vendent leurs placements. À l’inverse, les personnes qui prennent des décisions basées sur des plans à long terme s’en tiennent à leurs choix même lorsque les marchés baissent. Le passage du temps et la remontée des actions permettent à l’investisseur doté d’une vision à long terme d’être en bien meilleure posture que celui dont les décisions sont dictées par l’émotion.

Pourquoi il est important de commencer à investir à un jeune âge

Le temps est un outil puissant de réduction du risque. Voilà pourquoi il est si important de commencer à investir tôt dans la vie. De façon générale, plus vous êtes jeune, plus vous pouvez prendre des risques. À mesure que vous avancez en âge, votre portefeuille devrait être de plus en plus prudent.

Les marchés financiers peuvent fluctuer quotidiennement et chutent parfois abruptement. L’histoire démontre néanmoins que les marchés se redressent au fil du temps. Si vous gardez le cap sur la croissance à long terme, vous aurez moins tendance à vous en faire lorsque les marchés connaissent des creux.

La valeur d’un portefeuille diversifié

La diversification est une technique à toute épreuve pour atténuer le risque. Posséder des placements variés peut contribuer à diminuer le sentiment de panique ou de crainte lorsque l’un de ces placements fait moins bonne figure.

Prenons les actions. Le fait de détenir des titres de plusieurs sociétés répartit le risque. Les investisseurs ayant une faible tolérance au risque pourraient se permettre d’investir dans des titres plus risqués de quelques entreprises technologiques en démarrage offrant un bon potentiel de croissance. Mais il faut que le reste de leur portefeuille d’actions soit constitué de titres de grandes sociétés bien établies.

Le fait d’investir dans différentes industries ajoute une autre forme de diversification. Par exemple, en supposant que les sociétés énergétiques éprouvent des difficultés à court terme en raison de la baisse des prix du gaz naturel lors d’un hiver particulièrement doux, les sociétés d’autres secteurs peuvent profiter de cette baisse. De même, investir dans différents pays représente une autre façon de diversifier votre portefeuille.

Les fonds communs de placement et les fonds distincts sont des solutions courantes de diversification. Ces fonds regroupent des titres d’un grand nombre de sociétés cotées en bourse et se spécialisent parfois dans des industries spécifiques ou dans certains pays ou certaines régions du monde. Les fonds offerts couvrent toute la gamme des risques, des fonds de croissance de marchés émergents à haut risque aux fonds prudents.

Tirer le meilleur parti de la diversification

La répartition de l’actif est une autre technique de diversification efficace. Les portefeuilles financiers se divisent en trois grandes catégories : les actions, les titres à revenu fixe (comprenant les obligations) et les liquidités. Les titres à revenu fixe offrent un potentiel de croissance moindre, mais ils sont généralement plus stables, en particulier dans le cas d’obligations d’État et de sociétés de premier ordre. Bien des gens investissent dans des obligations indirectement par l’intermédiaire de fonds communs de placement.

Les liquidités constituent la troisième catégorie. Les instruments de trésorerie et les équivalents de trésorerie, comme les dépôts à terme, offrent une croissance limitée, mais garantie. Les investisseurs présentant une très faible tolérance au risque – comme ceux qui approchent de la retraite – sont susceptibles de détenir un montant important de liquidités dans leur portefeuille. Les actifs liquides constituent des instruments sûrs dans lesquels on peut laisser l’argent pour réaliser des objectifs à court terme, comme l’achat d’une maison.

Les défis financiers qui viennent avec l’âge

À mesure que vous avancez en âge, votre horizon de placement rétrécit. À 25 ans, vous pouvez assumer un risque plus grand à l’égard de votre portefeuille, mais lorsque vous approchez de la retraite, vous ne pouvez plus compter sur le temps pour atténuer les fluctuations du marché. Cela signifie nécessairement opter pour des placements moins risqués et accroître la composante de titres à revenu fixe et de liquidités du portefeuille. Vous aurez ainsi moins tendance à prendre des décisions irréfléchies, motivées par la crainte de perdre votre bas de laine.

Procédez à un examen approfondi de votre portefeuille une ou deux fois par année pour vous assurer que la répartition de l’actif correspond à celle que vous souhaitez. Une hausse soudaine des cours boursiers peut être bénéfique pour votre portefeuille, mais elle peut occasionner une surpondération des actions dans votre portefeuille. Vous aurez alors besoin d’options de placement plus prudentes.

C’est en créant une stratégie de placement solide qui permet de passer moins de temps à penser à l’argent (ou à s’en soucier), que l’on peut, en grande partie, jouir de l’indépendance financière.